Hula-Hoop, agence de communication Lyon : www.hula-hoop.fr

Grenoble, la Ville qui fabrique son histoire

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Sélectionnée suite à un appel d’offre, la recommandation de l’agence consistait à mettre de la vie dans la ville, à inscrire Grenoble dans son temps, tout en donnant la possibilité aux Grenoblois de s’approprier l’évènement en devenant acteurs de la manifestation.

Dans l’idée d’établir un dispositif relationnel entre les Grenoblois et l’ambition urbaine et sociale de la ville, un nom « Grenoble Factory » et une signature « la ville qui fabrique son histoire » furent ainsi retenus pour l’évènement.

Pour la campagne d’affichage relayant l’exposition à travers la ville, l’agence proposa une mécanique publicitaire fonctionnant sur un léger décalage entre le visuel et son accroche.

Sur chacun des portraits de la campagne, l’accroche principale se contentait de donner un prénom et surtout un âge qui ne semblait pas conforme au portrait présenté. Une seconde accroche un peu plus en retrait venait ensuite préciser le propos en reliant l’âge évoqué à la durée de l’appartenance du modèle à la ville de Grenoble. Au-delà de l’effet visant à contrarier la lecture rapide pour surprendre et retenir le regard du riverain, c’est l’identité grenobloise et le rapport à la ville qui étaient interrogés avec cette mécanique déclinée sur une dizaine de portraits.

L’agence Hula-Hoop a créé de toutes pièces une exposition de 300 m2 afin de mettre en perspective les différents projets d’aménagement de la Ville. Au coeur de cette exposition, plusieurs dispositifs interactifs en lien travaillaient à dynamiser le parcours des visiteurs. Un procédé de sensitive flore recréait ainsi l’empreinte des pas, un effet thermique permettait de rendre compte de la chaleur corporelle des visiteurs tandis qu’un mur interactif offrait la possibilité au public de découvrir et d’animer à son passage différents aménagements urbains réalisés au cours des cinq dernières années.

Afin de relayer l’évènement, un procédé de téléportation urbaine en temps réel permettait une relation directe entre les visiteurs de l’exposition et un autre lieu central de la ville : la place Victor Hugo, à quelques kilomètres de l’exposition. Ce second lieu, plus événementiel, a été pensé afin de créer du trafic vers l’exposition. Un procédé d’appel a ainsi été créé : les Ggrenoblois pouvaient participer à la campagne de communication par la reproduction instantanée de visuels identiques à la campagne avec leurs propres portraits, remis sous forme de cartes postales.

Un fort plan média sous forme de campagnes web (affichage, radio, TV, réseaux sociaux …) a permis de venir renforcer tout le dispositif de visibilité terrain.

Résultat des courses ?

Plus de 25 000 personnes se seront rendues au pavillon d’accueil de l’exposition. Plus de 10 000 visiteurs auront été enregistrés pendant la durée de l’exposition. Des chiffres plutôt convaincants pour une exposition consacrée à l’urbanisme qui n’aura finalement duré qu’un mois !

+ d’infos : voir le book

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »